BFR positif ou négatif : quelle interprétation ?

Le BFR (ou besoin en fonds de roulement) représente le financement à court terme dont une entreprise a besoin pour mener à bien ses activités. C'est un indicateur important qui renseigne sur son équilibre financier par rapport aux décalages qui existent en matière d’échéances de règlement. Le calcul du BFR permet ainsi de faciliter le pilotage de la trésorerie d'une entreprise, et d'anticiper les éventuelles difficultés qui pourraient subvenir. Un BFR négatif signifie souvent une bonne gestion de la trésorerie alors que l'inverse peut être le signe d'une mauvaise santé financière. Voici plus d'explications sur le sujet.

Sommaire

Qu'est-ce que le BFR ?

Le besoin en fonds de roulement correspond au montant dont l’entreprise doit disposer afin de couvrir l’ensemble de ses charges courantes avant de percevoir les paiements de la part de ses clients. 

Dans la plupart des entreprises, il faut en effet compter un certain temps entre la livraison des produits à la clientèle et l'encaissement des ventes. Durant cette période, disposer d'une réserve en trésorerie est indispensable pour continuer à fonctionner. D'où la nécessité du besoin en fonds de roulement, qui peut dans certains cas être un financé par une ligne de dette bancaire à court terme. Les dirigeants doivent donc toujours prévoir un fonds de roulement pour faire face aux dépenses.

bfr positif ou négatif

Comment calculer le besoin en fonds de roulement ?

Calculer le besoin en fonds de roulement (BFR) est un exercice qui permet de vérifier la situation financière de l'entreprise. Le BFR peut être calculé lors de la création de l’entreprise, pendant un rachat, ou à tout moment en cours d'activité. Dès sa création, l'entreprise doit dépenser de l'argent pour l'achat de matières premières, de matériel, la fabrication de ses produits, la constitution d'un stock, etc. Tout cela est réalisé avant même d'avoir des recettes pour dégager des bénéfices. L'établissement d'un BFR prévisionnel permet alors de prévoir le montant à anticiper pour financer un tel projet. Son calcul peut être fait à partir des moyennes observées chez les concurrents de même taille, ou simplement avec les hypothèses de chiffre d'affaires mentionnées dans le plan prévisionnel. 

Ce qui veut dire que le BFR sera un élément très important à prendre en compte durant la première année. Au fur et à mesure qu'une relation solide s'établit, il sera possible de négocier des crédits à plus ou moins long terme pour l'acquisition de matières premières. Voici deux formules simplifiées du besoin en fonds de roulement :

  • BFR = Actif circulant – Passif circulant,
  • BFR = Stocks + Créances (clients et autres) – Dettes non financières.

Pour calculer le BFR à partir du bilan, il faut donc faire la somme de toutes les créances avec les stocks disponibles et y soustraire les dettes fournisseurs, fiscales et sociales.

New call-to-action


Besoin en fonds de roulement négatif

Le BFR donne donc un résultat inférieur à zéro lorsque l'ensemble des dettes est supérieur aux créances et aux stocks pour la période concernée. Lorsque cela arrive, il s’agit souvent d’un avantage pour l'entrepreneur, qui n'aura pas besoin de disposer de trésorerie pour financer le décalage entre les encaissements et les décaissements.

Besoin en fonds de roulement positif

Une entreprise avec un BFR supérieur à zéro possède davantage de stock et de créances que de dettes non financières. De la trésorerie est alors nécessaire pour financer le cycle d'exploitation. Lorsque l'augmentation du BFR n'est pas due à la croissance de l’activité, il s’agit en général d’un mauvais signal d’un point de vue gestion financière, qu’il faut tenter de corriger rapidement. 

BFR positif ou négatif : quelle interprétation ?

Le calcul du BFR doit être effectué de façon régulière tout au long de la vie de l'entreprise puisque c'est un indicateur clé de sa santé financière. Représentant le montant nécessaire pour financer le cycle d'exploitation, le besoin en fonds de roulement peut contribuer à démontrer l'autonomie financière à court terme. Il donne des indications très pertinentes sur le positionnement stratégique de l'entreprise, et la qualité de ses relations avec sa clientèle et ses fournisseurs.

Besoin en fonds de roulement négatif

En général, le BFR est inférieur à zéro lorsque l'entreprise encaisse avant de décaisser. Le secteur de la grande distribution est un excellent exemple de BFR négatif. En effet, dans les chaînes de grande distribution, les clients paient au comptant, tandis que les fournisseurs accordent un délai de paiement pouvant aller jusqu'à 90 jours. Elles n’ont donc pas de créances clients (et un stock relativement limité), alors qu’elles ont des dettes fournisseurs. Avoir un BFR inférieur à zéro peut constituer un facteur stratégique et ainsi favoriser le développement d'une politique de croissance autofinancée.

Besoin en fonds de roulement positif

Le BFR est supérieur à zéro si l'entreprise procède aux décaissements avant d'encaisser, et/ou qu’elle est contrainte de disposer de stocks importants. C'est généralement le cas lorsque le paiement des fournisseurs est effectué dans un délai plus court que celui des clients. C’est le cas dans la plupart des secteurs. Cela signifie que les entreprises doivent disposer de fonds pour faire face à ces décalages de trésorerie.

interpretation BFR

BFR positif ou négatif quelle décision prendre ?

Il n'existe pas un montant idéal pour le BFR. Chaque entreprise doit pouvoir optimiser cet indicateur selon son secteur et son marché. Calculer le besoin en fonds de roulement permet d'anticiper sur ses besoins pour mettre en place les solutions adaptées et ne pas se retrouver bloqué ou à court de liquidités. Après avoir analysé le BFR il est possible de le maîtriser en agissant sur trois variables

  • le délai de règlement des clients ; 
  • le délai de paiement des fournisseurs ; 
  • le délai de rotation des stocks.

 

Lorsque le BFR explose, une solution peut être de diminuer au maximum les délais accordés à sa clientèle pour régler l'entreprise, par exemple en leur proposant un escompte pour les inciter à payer plus rapidement, en établissant rapidement les factures, ou encore en relançant les clients en retard pour procéder aux recouvrements des créances sans attendre. En fonction de l'activité de l'entreprise, il peut également être pertinent de négocier un meilleur délai de paiement des fournisseurs, ou encore de réduire le temps de rotation des stocks. Par exemple, une gestion de stock en flux tendus permet de minimiser ce ratio de rotation des stocks. Toutefois, cela peut accentuer le risque de rupture de stock.

ESSAI GRATUIT