Bilan prévisionnel : définition, contenu et analyse

Que votre projet consiste en la création d’une entreprise ou en la croissance de votre activité, les prévisions financières sont indispensables. Et elles le sont encore plus si vous cherchez un financement.

Tout comme les documents annuels comprennent le bilan comptable, le volet chiffré de votre business plan comporte, lui, un bilan prévisionnel.

De quoi s’agit-il ? À quoi sert-il ? Comment le réaliser ? Comment le lire correctement ? Nous répondons à toutes vos interrogations dans cet article.

Sommaire

1 - C’est quoi un bilan prévisionnel ?

Si vous connaissez la structure du bilan comptable de votre entreprise, vous ne serez pas perdu devant un bilan prévisionnel. Il présente les données prévisionnelles de la société sous la même forme. Au lieu de prendre la photo de votre patrimoine passé et de vos dettes à l’instant T, il parle du futur (à partir d’hypothèses).

1.1 - Définition du bilan prévisionnel

Ce document ne découle pas de votre comptabilité réelle. Il s’établit à partir des évolutions que vous prévoyez pour votre société, ou dans votre dossier de création d’entreprise. Il donne la vision patrimoniale future avec le détail des emplois à l’actif, et des ressources au passif.

Comme pour toute information financière prévisionnelle, soyez prudent. Ne surestimez :

  • ni la rentabilité qui impacte les capitaux propres ;
  • ni votre capacité de remboursement des dettes.

1.2 - Le bilan prévisionnel, un élément du volet financier d’un business plan

Le bilan prévisionnel fait en revanche partie du volet prévisionnel financier d’un business plan. Il accompagne d’autres informations, toutes cohérentes entre elles :

  • le compte de résultat prévisionnel ;
  • les soldes intermédiaires de gestion ;
  • le plan de financement initial et prévisionnel à 3 ou 5 ans ;
  • le budget de trésorerie mensualisé.

1.3 - Pourquoi faire un bilan prévisionnel ?

Convaincre des investisseurs ou un banquier, s’assurer de la faisabilité économique d’un projet d’entreprise, voilà des motifs pour coucher “sur le papier” vos hypothèses financières.

Obtenir un financement pour vos investissements exige de prouver votre capacité future à honorer vos dettes. Et c’est le bilan prévisionnel qui le dit.

L’élaboration d’un business plan comprend tout un volet de chiffrage du ou des scénarios retenus pour votre entreprise. C’est l’ensemble de ces éléments qui donnent de la cohérence (ou pas) à votre projet. Si les équilibres financiers font défaut dans le budget prévisionnel, revoyez votre copie. Ces tableaux peuvent être un vrai juge de paix.

2 - Comment faire un bilan prévisionnel ?

Établir correctement ce document financier s’avère souvent plus complexe qu’il n’y paraît. En outre, il doit présenter de la cohérence avec toutes les autres données du business plan, chiffrées comme rédactionnelles.

2.1 - Se faire accompagner ou pas

Des outils en ligne, notamment proposés par la Banque Publique d’Investissement (BPI) vous aident à auto-établir ce type de prévisionnel à partir d’un modèle. Toutefois, qu’il s’agisse de monter votre entreprise ou d’investir pour sa croissance, faites-vous accompagner par un expert-comptable si vous en ressentez le besoin.

New call-to-action

2.2 - Chiffrage des hypothèses du business plan et contrôles de cohérence

Avant de dresser l’actif et le passif d’un bilan prévisionnel poste par poste, préparez bien le reste du business plan :

  • attachez-vous à décrire votre projet sur le plan commercial, votre marché et son environnement ;
  • définissez vos hypothèses de gestion, comme le chiffre d’affaires et le taux de marge ;
  • adaptez les ressources et moyens humains pour atteindre ces ventes ;
  • réfléchissez aux investissements et aux embauches nécessaires ;
  • travaillez vos prix de revient ; 
  • etc. 

Vient ensuite le temps de bâtir le plan de financement pluriannuel ainsi que le compte de résultat prévisionnel. Le bilan correspond au dernier tableau que vous allez préparer. S’il aboutit à des déséquilibres ou des incohérences, revoyez les hypothèses et recommencez.

2.3 - Savoir déduire les évolutions des postes du bilan

Entrepreneurs et dirigeants d'entreprises, ne vous lancez pas bille en tête à remplir un bilan actif ou passif prévisionnel. Vous ne trouverez pas les données dans votre comptabilité, contrairement à un bilan financier ou un bilan fonctionnel par exemple.

2.3.1 - Principe général des prévisions du bilan

Les postes du bilan prévisionnel ne proviennent pas immédiatement de la comptabilité, particulièrement en cas de création d’entreprise. Certains éléments se calculent à partir d’informations d’activité telles que le chiffre d’affaires. D’autres se déduisent, en ajoutant au poste qui figure à votre dernier bilan comptable les évolutions budgétées, selon le tableau de financement pluriannuel.

2.3.2 - Exemple 1 : chiffrage du poste créances clients à l’aide du DSO

Votre business plan prévoit une croissance de l’activité de votre entreprise ? En général, l’encours des factures clients à recouvrer est proportionnel au chiffre d’affaires. Si vous tablez sur un changement dans la typologie de vos clients, les échéances moyennes risquent toutefois de fluctuer. C’est pour cette raison qu’on utilise généralement le délai moyen de paiement pour chiffrer le poste client dans un bilan prévisionnel.

💡 Évaluez votre DSO (Days Sales Outstanding), soit le nombre de jours de ventes à encaisser ou le délai moyen de paiement.

Prenons un exemple :

  1. Vous estimez le DSO à 45 jours.
  2. Votre chiffre d’affaires futur s’élève à 1 000 k€ hors taxes.
  3. Le taux de TVA est de 20 %.
  4. Le calcul du poste client au bilan prévisionnel donne donc : (1 000 * 45/365) * (1 + 0,20) = 148 k€.

2.3.3 - Exemple 2 : estimation des capitaux propres prévisionnels

Ce poste de votre bilan prévisionnel se déduit des données du tableau de financement, ainsi que du compte de résultat prévisionnel.

Prenons un exemple :

Vous prévoyez une augmentation de capital de 100K€ pour financer en partie la croissance. Vous tablez sur une rentabilité qui permet de dégager un bénéfice de 60K€ par exercice. Vous le conservez dans l’entreprise pour moitié chaque année.

Avec des fonds propres de départ de 300K€, au bout de trois ans, le bilan prévisionnel présente des capitaux propres de : 300 + 100 + (60 * 3) - (60 * 2 * 50 %) = 520K€.

📌 Pour aller plus loin, consultez notre article Comment créer un bilan prévisionnel pour son business plan ?

3 - Comment lire un bilan prévisionnel ?

Comme pour tout bilan comptable, savoir interpréter les grands postes s’impose pour le prévisionnel également. Vous retrouvez les mêmes notions d’équilibre financier et de ratios, que pour l’analyse de vos comptes annuels.

3.1 - Les indicateurs fondamentaux du bilan : FR, BFR et trésorerie nette

Quelques éléments constituent la base pour comprendre la structure de vos emplois et ressources prévisionnelles, tout comme pour votre bilan comptable annuel. Ne passez pas à côté !

3.1.1 - Le fonds de roulement prévisionnel

Il indique les ressources stables futures qu’il vous reste (ou pas) après avoir financé vos actifs durables : les immobilisations. S’il est négatif, votre projet présente déjà un premier déséquilibre.

Voici comment calculer le fonds de roulement :

FR = (capitaux propres + endettement à plus d’un an) - actif immobilisé net.

Calcul du fonds de roulement

3.1.2 - Le BFR prévisionnel

Ce terme correspond à la trésorerie nécessaire pour financer votre cycle d’exploitation.

Si le BFR est négatif, on parle alors d’un excédent en fonds de roulement (EFR). Typiquement, les enseignes de grande distribution présentent souvent des BFR négatifs ; elles se font payer comptant, paient leurs fournisseurs avec un délai, et on des stocks relativement limités. 

 

besoins ressources

 

Voici comment calculer le besoin en fonds de roulement :

BFR = Stocks + Créances clients - Dettes circulantes (fournisseurs, social, fiscal).

 

3.1.3 - La trésorerie nette

Elle se déduit de deux manières différentes (et c’est une l’occasion de vérifier vos calculs précédents) :

  • TN = FR - BFR ;
  • TN = (Disponibilités à l’actif) - (Dettes financières court terme au passif).

calcul trésorerie nette

Les dettes financières court terme au passif correspondent au découvert bancaire, aux crédits court terme ainsi qu’aux échéances des emprunts à moins d’un an.

3.2 - Savoir interpréter les grands équilibres du bilan prévisionnel

Pour affronter les banques avec le business plan de votre entreprise, appliquez-vous à comprendre parfaitement les équilibres financiers prévisionnels fondamentaux qui découlent des tableaux actif et passif.

schéma bilan

 

3.2.1 - Les emplois et les ressources s’équilibrent

À la lecture de votre bilan prévisionnel, attachez-vous à vérifier que le total de l’actif et celui du passif sont identiques : les emplois se financent toujours par des ressources.

💡 Autant que possible, la partie durable des emplois (donc, les immobilisations) trouve son financement dans les ressources stables. Il s’agit alors des capitaux propres, des emprunts à long terme et des comptes courants d’associés.

3.2.2 - La solvabilité et la liquidité

Pour tout projet, création d’entreprise ou croissance avec investissements, il faut s’assurer que la société demeure solvable dans 3 ou 5 ans. C’est la faculté à rembourser vos dettes à échéance.

Si votre plan ne démontre pas cette capacité à terme, mieux vaut le revoir tout de suite. Difficile d’imaginer que les investisseurs vous suivent dans ce cas !

Regardez par exemple le ratio d’autonomie financière prévisionnel de votre société. C’est le rapport entre vos capitaux propres prévisionnels et le total du bilan. Avec moins de 20 %, une banque traditionnelle risque en général d’être frileuse devant votre demande de financement.

Quant au ratio de liquidité générale, son calcul concerne le bas du bilan prévisionnel. Divisez l’actif circulant (Stocks + Créances) par le passif circulant (Dettes fournisseurs, sociales et fiscales). Avec un ratio supérieur à 1, vous démontrez votre capacité à régler toutes vos échéances court terme en vendant les stocks et en recouvrant vos créances.

Pour un entrepreneur, le bilan prévisionnel constitue donc un réel outil de pilotage des projets financiers.

Se lancer dans des investissements exige de la trésorerie sur le long terme. Sans le respect des grands équilibres bilanciels, décrocher le financement dont vous avez besoin peut s’avérer périlleux. Finalement tant mieux, car c’est sans doute la preuve que le projet manque de viabilité. Dans ce cas, retravaillez votre plan d'affaires.