Calcul du BFR : ce que vous devez savoir

Pour qu’une entreprise fonctionne correctement et puisse se projeter, elle a besoin de maîtriser ses flux de trésorerie. Dans la réalité, il y a très souvent des décalages de quelques jours à plusieurs mois entre le moment où vous devez payer les dépenses courantes et le moment où vous récupérez l’argent que vos clients vous doivent. Le Besoin en Fonds de Roulement (BFR) est un indicateur financier destiné à aider les dirigeants à bien appréhender ces décalages afin de ne pas se laisser surprendre.

Sommaire

New call-to-action

 

1. Qu’est-ce que le Besoin en Fonds de Roulement

 

Le Besoin en Fonds de Roulement, communément appelé BFR, est le montant de trésorerie dont une entreprise a besoin afin de couvrir son cycle d’exploitation. Le BFR correspond donc à l’argent nécessaire afin d’assurer le cycle d’exploitation, notamment pendant le décalage entre le paiement des fournisseurs et le financement des stocks d’une part, et l’encaissement des créances clients d’autre part. Il peut être neutre, positif ou négatif. Dans ce dernier cas, nous parlerons des Ressources en Fonds de Roulement (FR), ce qui signifie que le cycle d’exploitation génère naturellement de la trésorerie et finance donc lui-même en partie l’activité.

 

1.1 Définition du Besoin en Fonds de Roulement

Le BFR est un indicateur d’équilibre financier utilisé pour mesurer le besoin de trésorerie nette d’une entreprise généré par son cycle d’exploitation. Le BFR est causé par le décalage de trésorerie entre la période de paiement des achats nécessaires à l’exploitation de l’entreprise, la période de paiement du client (qui arrive souvent plus tard), et la période de rotation des stocks.

Le Besoin en Fonds de Roulement se divise en deux parties : 

  • Les actifs circulants : 
    • Les stocks, à savoir les matières premières et les produits semi-finis ou finis, qui attendent d’être transformés ou vendus ; 
    • Les créances clients : les montants appartenant à l’entreprise, mais n’étant pas encore disponibles sur le compte bancaire de cette dernière (les créances clients).Ces éléments représentent logiquement un besoin de financement pour l’entreprise. 
  • Les passifs circulants : 
    • Les dettes fournisseurs : les paiements dus par l’entreprise à ses fournisseurs, mais qui n’ont pas encore été réglés.

Ces éléments constituent des ressources à court terme qui contribuent au financement de ses activités opérationnelles.

 

1.2 La place du Besoin Fonds de Roulement dans la comptabilité de l’entreprise

 

Le Besoin en Fonds de Roulement permet d’apprécier en partie l’autonomie financière de l’entreprise à court terme. Cet indicateur représente le montant de capital nécessaire pour financer ses dépenses, sans avoir à collecter les paiements des clients en même temps. Une sous-estimation de celui-ci ou un mauvais financement préalable entraîne automatiquement des problèmes de trésorerie à court terme. En effet, si le BFR d’une entreprise connaît une ou plusieurs situations critiques, cela va avoir un impact sur la comptabilité de cette dernière, en générant par exemple :

  • une croissance non maîtrisée ;
  • une politique financière inadaptée ;
  • une baisse de rentabilité ;
  • une réduction de l’activité.

vishwarajsinh-rana-_1fByLYHA_0-unsplash

2. Le calcul du Besoin en Fonds de Roulement



2.1 Le calcul du BFR global

Le montant du BFR dépend notamment des délais de paiement applicables entre la vente d’un produit (ou de la prestation) et de l’achat des marchandises auprès des fournisseurs. Il se constitue de trois éléments :

  • le montant des stocks moyens nécessaire à l’activité de l’entreprise ;
  • le montant de l’encours moyen des créances clients ;
  • le montant de l’encours moyen des dettes fournisseurs.

Le calcul du BFR peut donc s’effectuer en prenant la différence entre l’actif circulant et le passif circulant : 

BFR = Actif circulant — Passif circulant

En décomposant le détail de l’actif circulant et du passif circulant, on peut également exprimer la formule de calcul du BFR de la façon suivante : 

BFR = Encours moyen des créances clients + Stocks — Encours moyen des dettes fournisseurs

Templates - Illustrations techniques_page-0001

Afin d’obtenir une autre vision, le BFR peut également être exprimé en nombre de jours de chiffre d’affaires : 

[BFR/Chiffre d’affaires annuel HT] * 360

Templates - Illustrations techniques_page-0002-1

2.2 Le Calcul du BFRE/BFRHE 

Le BFRE (Besoin en Fonds de Roulement d’Exploitation) désigne le besoin de capitaux généré par l’activité courante - autrement dit, l’exploitation - d’une entreprise. Son calcul repose sur un principe simple :

BFRE = Actif circulant d’exploitation — Passif circulant d’exploitation

Le calcul du BFRE  peut s’effectuer à partir d’un bilan en utilisant la formule suivante :

BFRE = Stocks + Créances clients — Dettes d’exploitation

Templates - Illustrations techniques (2)_page-0003

Le BFRHE (Besoin en Fonds de Roulement Hors Exploitation) désigne la somme d’argent nécessaire à l’activité non courante d’une entreprise. Le niveau du BFRHE se joue sur deux éléments primordiaux : les dettes sur l’immobilisation et les valeurs mobilières de placement (VMP).

Le BFRHE se calcule de la façon suivante :

BFRHE = créances hors exploitation — dettes hors exploitation

Templates - Illustrations techniques (1)_page-0004-1

2.3 Le calcul du FRNG et de la trésorerie nette

 

Calcul du FRNG

Le FRNG (Fonds de Roulement Net Global) est un indicateur clé du bilan fonctionnel. Il se décompose en deux éléments :

  • les emplois stables ;
  • les ressources durables.

Le FRNG permet d’évaluer rapidement la santé financière d’une entreprise. Il peut être déterminé par deux méthodes de calcul à partir du bilan fonctionnel.

Calcul par le haut du bilan

En utilisant les données du haut de bilan, il est possible de calculer le FRNG à partir de la formule suivante : 

FRNG = Ressources durables — Emplois stables

Calcul par le bas du bilan

Ce calcul est possible en partant des notions de trésorerie nette,d’actif circulant et de passif circulant :

FRNG = (Actif circulant + Trésorerie Active) — (Passif circulant + Trésorerie Passive)

Templates - Illustrations techniques (2)_page-0005
Calcul de la trésorerie nette

D’un point de vue financier, la trésorerie nette peut être considérée comme un reliquat, et plus précisément le résultat de la différence entre le FRNG et le BFR. 

Calcul par le haut du bilan

Le calcul par le haut de bilan reprend les notions de Fonds de roulement et de Besoin en fonds de roulement : 

Trésorerie Nette = Fonds de roulement — Besoin en fonds de roulement

Calcul par le bas du bilan

Le calcul par le bas de bilan est souvent considéré comme plus intuitif et direct : 

Trésorerie Nette = Disponibilités — Dettes financières

Découvrez 5 leviers pour diminuer votre BFR et optimiser votre trésorerie ! 

Templates - Illustrations techniques (2)_page-0006

New call-to-action

 

docusign-7RWBSYA9Rro-unsplash

3. L’analyse du Besoin en Fonds de Roulement

 

3.1 Analyse statique

L’analyse statique permet de fournir des éléments essentiels à l’étude des bilans d’une entreprise. L’analyse statique du BFR génère trois cas de figure : 

  • un BFR positif : cela signifie que le cycle d’exploitation de la société est consommateur de trésorerie, et que la croissance de la société accroîtra structurellement ce besoin ;
  • un BFR négatif : cela signifie que le cycle d’exploitation de la société permet de générer de la trésorerie, et que la croissance permet donc d’augmenter le niveau de trésorerie (par exemple, si l’entreprise encaisse ses clients rapidement et ne paie ses fournisseurs que plus tard) ;
  • un BFR constant : cela signifie que le cycle d’exploitation ne génère ni ne consomme de trésorerie, et a donc un impact neutre sur le niveau de cash de la société.

Templates - Illustrations techniques (4)_page-0007

3.2 Analyse dynamique

L’analyse dynamique s’apprécie à travers l’observation de la variation du BFR au cours d’un exercice, qui correspond à l’écart entre le montant du Besoin en Fonds de Roulement à la clôture de l’exercice et celui du Besoin en Fonds de Roulement au début de l’exercice. Elle a pour fonction les conditions de l’exploitation d’une entreprise, notamment de l’augmentation ou de la réduction de son cycle d’exploitation. Si la variation du BFR est positive, cela signifie que le niveau de BFR a augmenté au cours de la période, ce qui peut s’expliquer par exemple par la croissance de la société qui génèrerait un besoin plus conséquent de trésorerie. 

Pour prendre un exemple concret, si j’ai plus de commandes de la part de mes clients, je dois avancer plus de commandes auprès de mes fournisseurs (i.e. décaisser plus de trésorerie), avant d’être payé par mes clients. Mon BFR a alors augmenté, et la variation de mon BFR au cours de la période est donc positive. 

 

Pour aller plus loin sur le BFR : 

 

Essayer gratuitement Fygr - Logiciel de gestion de trésorerie 

ESSAI GRATUIT