Comment calculer la TVA ? (HT, TTC, TVA à décaisser, etc.)

Toutes les entreprises - sauf celles soumises au régime de la franchise en base - doivent établir périodiquement une déclaration de taxe à la valeur ajoutée (TVA). Quel que soit le type de TVA, collectée, déductible ou à payer, en tant que dirigeant de TPE ou PME, vous devez maîtriser les codes de cette taxe pour votre gestion financière.

Avec cet article, vous comprendrez son fonctionnement et saurez comment calculer la TVA. Pour tous les taux, à partir d’un HT ou d’un TTC, TVA facturée ou TVA prévisionnelle : on vous explique tout.

Sommaire

1 - Fonctionnement de la TVA française

Pourquoi parle-t-on de taxe sur la valeur ajoutée ? Comment fonctionnent la TVA sur les ventes et la TVA sur les achats ? Voici les grands principes à connaître.

1.1 - Qu’est-ce que la taxe à la valeur ajoutée ?

L’entreprise négocie et achète un produit hors taxe. La TVA s’additionne au tarif HT pour constituer le prix total à payer au fournisseur. On utilise alors le terme de « prix toutes taxes comprises », soit TTC. La société revend cette marchandise normalement à un montant hors taxe plus élevé, car elle ajoute la valeur produite en interne. Dans un tel cas, la TVA appliquée sur la vente dépasse en valeur celle qui figure sur la facture d’achat.

Toutefois, cet impôt tant sur les achats que sur les ventes reste indolore pour le professionnel. Il fait office de simple boîte aux lettres. Ainsi, à chaque étape, l’entreprise collecte la taxe sur les ventes (TVA collectée) et la verse à l’administration fiscale. Elle paie à ses fournisseurs la TVA sur les achats (TVA déductible) et se fait ensuite rembourser par l’État.

Cette opération se renouvelle entre les partenaires économiques, sauf lorsque c’est un particulier qui achète les marchandises ou les services. En effet, la TVA est à la charge du consommateur final. C’est le seul opérateur de la chaîne qui se trouve dans l’incapacité de répercuter la taxe à un maillon suivant. Il ne peut pas non plus obtenir le remboursement de la TVA payée sur ses achats.

1.2 - Comment calculer la TVA à payer par une entreprise française ?

La déclaration de TVA comprend plusieurs parties :

2 - Taux de TVA en France en 2022

Selon les activités, le taux de TVA varie. Les dernières modifications des taux de la taxe française remontent à début 2014. Toutefois, des cas particuliers interviennent parfois et se traitent dans les lois de finances annuelles. Pour plus de détails, notamment pour les cas de taux autres que le taux normal, référez-vous à la documentation proposée par le Service Public. En cas de doute, interrogez votre cabinet d’expertise comptable.

2.1 - Les différents taux de TVA en 2022 en France

Voici un résumé des taux de TVA, les cas d’application cités n’étant pas exhaustifs :

  • Le taux normal de TVA (20 %) s’applique à toutes les ventes de biens et de services dès lors que la loi ne prévoit pas expressément un autre pourcentage.
  • Le taux intermédiaire de TVA (10 %) pour notamment les produits agricoles non transformés, les travaux d’amélioration du logement, le transport de personnes, etc.
  • Le taux réduit de TVA (5,5 %) pour les produits alimentaires, les abonnements de gaz et d’électricité, la billetterie de spectacle vivant et le cinéma entre autres.
  • Le taux particulier ou super-réduit de TVA (2,1 %) pour différentes activités prévues à l’art. 281 quater et suivants du CGI ainsi que pour la Corse et les départements d’outre-mer.

2.2 - Les principales exonérations de taxe à la valeur ajoutée

Comme le précise le site économie.gouv.fr, « certaines opérations bénéficient d’une exonération de TVA. Il s’agit notamment de celles soumises à un autre impôt, de certaines activités d’intérêt général, des échanges intracommunautaires, ainsi que des exportations et de certaines importations ».

Concrètement, pour les ventes dans notre pays, on relève notamment les activités exonérées suivantes :

  • enseignement, cours et leçons particulières ;
  • opérations bancaires et financières ;
  • assurance ;
  • la plupart des locations nues et meublées ;
  • prestations médicales.

3 - Comment calculer la TVA : formules et outils

Savez-vous déduire le montant de la TVA à partir d’un HT ou d’un TTC en connaissant le taux applicable ? Pour fixer vos tarifs, notamment si vous travaillez en B to C, la maîtrise du calcul de la TVA s’avère incontournable. Que vous utilisiez une calculatrice, un tableur ou des outils de simulation en ligne, les modalités de calcul demeurent identiques.

3.1 - Comment trouver le montant de TVA à partir du hors taxe (HT) ?

Comment calculer la TVA en disposant du montant hors taxe ? Quel que soit le taux applicable au produit ou service, la formule suivante répond à la question :

Montant TTC, TVA

Exemple :

  • 1 000€ HT * 20% = 200€ de TVA
  • 1 000€ HT + 200€ de TVA = 1 200€ TTC

3.2 - Comment trouver le montant de TVA à partir du TTC ?

Inversement, avec un prix TTC et le taux de TVA applicable, vous calculez le montant de la taxe à la valeur ajoutée comme suit :

TVA calcul

On en déduit donc que le HT correspondant à un prix TTC se calcule ainsi :

Calcul HT

Exemple : 1 200€ TTC / (1 + 20%) = 1 000€ HT.

3.3 - Comment calculer la taxe à la valeur ajoutée : exemple pratique

Vous négociez avec votre fournisseur un produit d’une valeur unitaire de 100 euros. Le pourcentage de TVA est le taux normal, soit 20 %. Vos coûts et vos objectifs de marge conduisent à un prix de vente HT de 160 euros. À votre calculatrice !

Quel est le prix TTC à proposer au client particulier 

  • Montant de la TVA = 160 * 20 % = 32 euros ;
  • Prix de vente TTC = 160 + 32 = 192 euros.

Si le client négocie un prix TTC de 186 euros, quel est le montant de la TVA collectée et donc le montant HT ?

  • Montant de la TVA = 186 - 186 / (1 + 20 %) = 186 - 155 = 31 euros ;
  • Prix de vente HT = 186 / (1 + taux de TVA) = 155€.

Cette demande du client conduit à réduire la marge de l’entreprise de 160-155 = 5 euros. Dans cet exemple, le consommateur final gagne en revanche 6 euros en ajoutant 20 % de TVA.

4 - Calculer la TVA prévisionnelle

Chaque fin de mois ou trimestre, selon le cas, vous devez estimer la TVA prévisionnelle, car elle peut impacter rapidement votre trésorerie. Surtout si le solde net est une TVA à payer.

4.1 - Qu’est-ce que la TVA prévisionnelle ?

La TVA ne fait que transiter dans votre entreprise. Bien sûr, quand vous la collectez auprès des clients, elle vient bonifier le solde en banque. Inversement, quand vous réglez vos fournisseurs en TTC, la TVA versée réduit vos disponibilités bancaires. L’impact de la TVA, c’est finalement un décalage entre les flux financiers issus des achats et ventes et ceux découlant du solde de la TVA prévisionnelle. Avec le calcul de la taxe à la valeur ajoutée prévisionnelle, vous évitez les mauvaises surprises en matière de trésorerie.

New call-to-action

4.2 - Préparer sa déclaration de taxe à la valeur ajoutée

Pour établir la TVA prévisionnelle, utilisez votre comptabilité. Veillez à ce que les écritures comptables soient bien à jour avant de vous lancer dans les calculs. Les comptes de TVA de la balance générale fournissent les montants de la TVA collectée et de la TVA déductible. En soustrayant les deux postes pour la période, vous estimez la TVA prévisionnelle. Vous connaissez alors son sens, TVA à payer ou crédit de TVA à récupérer.

Si vous souhaitez vous projeter au-delà de la prochaine déclaration de TVA, alors vous pouvez procéder comme cela :

  1. Faites vos projections de chiffre d'affaires HT.
  2. Calculer la TVA sur ces ventes.
  3. Appliquez votre taux de charges variables à vos projections de chiffre d'affaires (les charges variables - comme les matières premières - sont les charges qui varient proportionnellement au montant du chiffre d'affaires).
  4. Calculez vos charges fixes prévisionnelles.
  5. Calculez le montant de TVA déductible issu de vos charges (variables et fixes).
  6. TVA prévisionnelle = TVA collectée prévisionnelle - TVA déductible prévisionnelle.
  7. Mettez à jour votre prévisionnel de trésorerie, en ajoutant le montant de votre TVA prévisionnelle en fonction de votre calendrier fiscal.

Avec Fygr, vous pouvez construire votre prévisionnel de trésorerie en tenant compte de l'impact de la TVA. Et si vous souhaitez créer plusieurs scénarios... C'est possible !

 

Fygr_scenarios

 

ESSAI GRATUIT

 

Vous recherchiez comment calculer la TVA ?

Avec ces informations et formules, vous voilà prêt à calculer vos tarifs dans tous les sens. La TVA ne doit pas affecter la rentabilité de votre entreprise. Elle peut en revanche impacter votre trésorerie étant donné les décalages qui interviennent. Savoir manipuler facilement les données HT, TTC et TVA vous aide alors pour la gestion du cash de l’entreprise.