Comment évaluer et prévoir ses besoins de trésorerie ?

Évaluer et prévoir ses besoins de trésorerie permet à l’entreprise d’anticiper et de mener son activité avec la meilleure visibilité possible. Avoir une idée précise des besoins de liquidités à venir est également la meilleure manière d'éviter la cessation de paiements, d’assurer la pérennité de l’entreprise, et de disposer d’une marge de manœuvre financière pour répondre et mener à bien ses actions stratégiques. Qu’est ce qu’un besoin de trésorerie ? Pourquoi anticiper et évaluer ces derniers ? Comment mettre en place une bonne prévision ? Nous répondons à toutes ces questions dans cet article.

Sommaire

Qu’est ce qu’un besoin de trésorerie ?

La trésorerie représente l’argent disponible à un moment donné pour une entreprise. Ces liquidités d’entreprise, qu’elles soient présentes en caisse ou en banque, servent à financer des dépenses nécessaires pour financer l'activité courante de l’entreprise

Ces dépenses peuvent ainsi provoquer des besoins de trésorerie. Elles peuvent correspondre à des besoins imprévus voire conjoncturels, comme une réparation ou un investissement de modernisation de l’équipement.

Les besoins de trésorerie peuvent également découler du paiement des salaires ou du financement du besoin en fonds de roulement (BFR), permettant à l’entreprise de poursuivre son activité opérationnelle. Par exemple, l’un des postes pris en compte dans le BFR constitue le solde non encore payé des factures émises par un fournisseur à la suite de la consommation d'une prestation ou d'un achat effectué par la société. 

Autre dépense à laquelle l’entreprise doit nécessairement faire face avec sa trésorerie, les dettes fiscales sont exigibles régulièrement. Les premières désignent une somme d'argent due à l'administration publique. Ces dettes servent par exemple à payer la TVA collectée, due à l’Etat, la Cotisation sur la Valeur Ajoutée des Entreprises (CVAE) ou encore l’impôt sur les sociétés.

Enfin, un besoin de trésorerie peut également provenir de la nécessité de payer les dettes sociales, qui correspondent aux cotisations sociales payées à l’URSSAF. Pour les employeurs de droit commun, les charges URSSAF correspondent, entre autres, aux allocations familiales, à la CSG et la CRDS, la contribution assurance chômage, au forfait social.

 

💌 Pour en savoir plus, découvrez notre article sur comment bien gérer l’analyse des flux de trésorerie

 

Pourquoi évaluer et prévoir ses besoins de trésorerie ?

Une bonne prévision des besoins de trésorerie permet à l’entreprise d’avoir de la visibilité, de mieux anticiper et faire face aux différents engagements arrivant à échéance. Anticiper les dépenses au regard de la liquidité disponible de l’entreprise est primordial car cela permet d’éviter la cessation de paiement et d’assurer ainsi la pérennité du business.

L’objectif final de la prévision des besoins de trésorerie est en effet d’assurer la solvabilité à court terme de la société. Il faut veiller à ce que les niveaux de trésorerie restent satisfaisants et que l’entreprise soit capable de faire face à l'ensemble de ses échéances et ne soit pas en défaut de paiement.

Pour une startup ayant levé des fonds, bien prévoir et identifier les besoins de trésorerie à venir permet également de maîtriser au mieux son runway. Enfin, une bonne anticipation permet à l’entreprise d’optimiser l’allocation de sa trésorerie et de placer ses liquidités dans les meilleures conditions de rentabilité et de risque.

 

Prévoir les besoins de trésorerie avec un plan prévisionnel de trésorerie 

L’une des premières étapes à mettre en place pour anticiper et prévoir les besoins de trésorerie est d’établir un plan prévisionnel de trésorerie. Il porte idéalement sur une période allant de 6 mois à 1 an et est mis à jour en fonction des évolutions de l’activité.

Il s’agit d’un tableau qui reprend l’ensemble des mouvements financiers et mesure le solde de trésorerie mensuel. Le plan prévisionnel de trésorerie recense les encaissements (rentrées de trésorerie) et les décaissements (sorties de trésorerie) mensuels de l’entreprise.

Le plan prévisionnel ne prend en compte que les charges d’exploitation réellement décaissées et le chiffre d’affaires réellement encaissé pour chaque mois. Les délais de paiement sont ainsi considérés afin de rendre une image plus précise de la trésorerie disponible et des besoins de trésorerie à venir. 

Afin d’anticiper au mieux les besoins de trésorerie, il peut être intéressant de choisir et de mettre en place des indicateurs clefs de performance et de reporting financier. Prévoir le chiffre d’affaires en fonction du ratio de conversion de leads peut ainsi permettre d’identifier plus facilement de potentiels futurs besoins de trésorerie.

 

Quels outils utiliser pour évaluer et prévoir au mieux ses besoins de trésorerie ?

Si évaluer et anticiper ses besoins de trésorerie est primordial grâce à un plan de trésorerie prévisionnel est primordial, il n’y a pas de consensus sur les outils à utiliser pour mener à bien cette analyse. Le choix du support dépend surtout des ressources, de la taille de l’entreprise et de la complexité des flux à appréhender.

 

1) Un tableur Excel

Il est possible de créer un tableau de suivi de trésorerie sur Excel ou Google Sheets. Cet outil a l’avantage d’être gratuit mais peut s’avérer assez complexe d’utilisation, surtout pour ceux n’ayant pas ou peu de compétences en modélisation financière. Il doit également être mis à jour manuellement et de façon régulière pour être pleinement efficace. 

Une fois au fait sur la période et la projection que l’on souhaite étudier, il faut identifier tous les flux de trésorerie entrants et sortants à prendre en compte. Les montants renseignés doivent également être le plus précis possible. Par exemple, il ne faut pas oublier d’inclure la TVA encaissée et déductible, le paiement des impôts et des charges sociales.

Alors que certains postes sont difficiles à anticiper, il est possible de recourir à des estimations mais il est important de rester en cohérence avec l’évolution de l’activité. En cas de croissance et si la situation s’y prête, il est possible de prévoir des investissements futurs dans la projection, comme la rémunération d’un ou plusieurs nouveaux salariés par exemple.

New call-to-action

 

2) Un logiciel de gestion de trésorerie

Moins laborieux qu’un tableur, le logiciel de gestion de trésorerie est une solution populaire pour gérer et analyser sa trésorerie. Il est particulièrement adapté aux entreprises disposant de mouvements de trésorerie complexes

En plus d’offrir un suivi automatisé grâce à une synchronisation de l’outil et du compte bancaire de l’entreprise, ces logiciels proposent de nombreuses fonctionnalités et permettent de pousser l’analyse et d’identifier, d’évaluer au mieux les futurs besoins de trésorerie. 

ESSAI GRATUIT

 

Gérer au mieux ses encaissements et ses décaissements de trésorerie

S’il est indispensable de prévoir et d’évaluer ses besoins de trésorerie en construisant un plan prévisionnel, il est également important de mettre en place une gestion optimale des liquidités de l’entreprise.

Couplée à une bonne anticipation permettant d’identifier avec précision les besoins de trésorerie auxquels l’entreprise va faire face, cette bonne gestion optimise les réserves de liquidité et renforce la solvabilité de l’entreprise en cas d'événement imprévu.

Une gestion optimale de la trésorerie d’entreprise nécessite d’appliquer des réflexes visant à assurer que les encaissements sont effectués dans les délais et à “gonfler” ses réserves de cash pour avoir une bonne marge de manœuvre en cas d’imprévu.

L’entreprise peut ainsi envoyer ses factures aux clients plus tôt afin de gagner de précieux jours de trésorerie et éviter l’urgence en fin de mois. Pour éviter les impayés et les retards de paiement, il est important de mentionner une date d’échéance sur les factures pour tous les contrats. Il peut également être intéressant de favoriser un paiement comptant pour les clients jugés peu ou pas solvables, ou de demander des acomptes à la commande

Plus largement, il est judicieux de mettre en place un suivi des factures et des relances pour éviter tous retards et optimiser votre temps dédié à la comptabilité. Attention également à ne pas payer trop tôt les fournisseurs. Il est en effet plus intéressant de payer ses fournisseurs à échéance afin d'avoir une marge de manœuvre non négligeable en cas de problème. Il est même possible de négocier un délai de paiement plus long avec ses fournisseurs.

 

Bien évaluer et prévoir les besoins de trésorerie est ainsi primordial pour assurer la pérennité de l’entreprise. Grâce à une bonne capacité d’anticipation, l’entreprise évite la cessation de paiements et peut mener ses activités opérationnelles avec une visibilité optimale. Anticiper ses mouvements de trésorerie, c’est disposer d’une marge de manœuvre financière pour répondre et mener à bien ses actions stratégiques. 

Si prévoir les futurs besoins de trésorerie est clé pour bien gérer son entreprise, il est également important d’optimiser ses encaissements et décaissements. S’assurer que les liquidités disponibles en caisse ou en banque soient les plus conséquentes possibles permet en effet de couvrir au mieux les charges d’exploitation et de faire face à tout type d’imprévus. 

 

Vous voulez rejoindre les heureux utilisateurs de Fygr ? Rien de plus simple : créez votre compte, et bénéficiez d’une période d’essai gratuite et sans engagement de 7 jours :

ESSAI GRATUIT

💌 hello@fygr.io

📞 01 76 50 33 88