Comment financer son début d’activité professionnelle ?

Lorsqu’un entrepreneur décide de lancer un projet de création d’entreprise, l’un des premiers défis auxquels il doit faire face est celui de trouver les bons financements afin de mener son projet à bien. Il existe heureusement différents moyens par lesquels vous pourrez passer pour financer la création de votre entreprise. Nous vous donnons ici plus de détails sur ces différentes possibilités de financement.

Sommaire

Solliciter un prêt bancaire 

La première solution de financement consiste à prendre contact avec différentes agences bancaires afin de présenter le projet de création d’entreprise et tenter ainsi de convaincre le banquier. Cela n’est évidemment pas chose facile, étant donné qu’il est difficile de présenter des arguments solides alors que le projet n’est pas encore vraiment lancé. Pour pallier cela, il est primordial de bâtir un dossier solide, qui doit idéalement contenir : 

  • Une étude de marché ;
  • Un business plan (incluant une partie rédactionnelle et une partie financière).
New call-to-action

 

Demander un microcrédit

Cette solution est une des premières options à laquelle on peut penser lorsqu’on recherche un financement pour créer son entreprise. Destiné aux personnes qui n’arrivent pas à obtenir un prêt auprès des structures bancaires classiques, le microcrédit est un moyen permettant aux porteurs de projet de donner vie à leur propre emploi. Grâce à cette solution, vous pourrez tenter de financer plus facilement votre projet de création d’entreprise.

Par ailleurs, diverses catégories de personnes peuvent prétendre à ce type de financement. Le microcrédit répond en réalité aux besoins des personnes n’ayant pas accès au système bancaire traditionnel tels que : les étudiants, les intérimaires, les freelances, les personnes en CDD, etc. Ces profils peuvent, en principe, difficilement bénéficier des offres de crédit allouées par les organismes financiers classiques.

En optant pour ce type de financement, vous obtiendrez votre crédit rapidement et plus facilement qu’auprès des banques. Lorsque vous sollicitez un prêt sur la plateforme de microcrédit Finfrog par exemple, vous obtiendrez les fonds très rapidement après l’accord.

Se référer aux financements accordés par les acteurs non bancaires

Depuis quelques années, il existe de nouvelles formes d’aides pour les professionnels octroyées par des acteurs non bancaires. Celles-ci peuvent également constituer une excellente alternative aux prêts bancaires classiques.

Financer son projet par le crowdfunding

Depuis son apparition en France, le crowdfunding ou le financement participatif ne cesse de connaître un succès croissant. Ce moyen de financement se base sur le principe de désintermédiation. 

Ces investisseurs versent les sommes sur les plateformes de crowdfunding afin de permettre à l’entrepreneur de mener à bien son projet professionnel, et ce, sans passer par un crédit bancaire traditionnel.

Étant basé sur l’entraide et la confiance, le financement participatif ne concorde pas avec la recherche de profit. Vous pouvez ainsi bénéficier d’une aide pour commencer votre projet professionnel. Toutefois, il va falloir que vous ayez un projet convaincant afin que les internautes puissent vous financer.

Se tourner vers le crowdlending

Pour vous permettre de mener à bien votre projet de création d’entreprise, le crowdlending peut également être une option, en vous aidant à emprunter sans passer par une banque. Cette solution est aussi un mode de financement participatif. Bien que le crowdfunding se rapproche du crowdlending, vous ne devez pas faire de confusion entre ces deux notions. En effet, la différence entre ces deux moyens de financement réside dans la contrepartie du financement.

En effet, dans le crowdlending, l’investisseur touche des intérêts d’emprunt et est remboursé dans le temps. Simple et rapide, ce mode de financement convient aux TPE-PME et s’applique à tous les secteurs d’activité. Vous pouvez ainsi en bénéficier.

comment peut on financer un projet grâce au crowdfunding

Utiliser les incubateurs

Structures d’appui à la création d’une entreprise, les incubateurs vous accompagnent dans la mise en œuvre de votre projet professionnel pendant une durée d’un à trois ans. En plus de leurs missions d’assistance, ils peuvent vous mettre en relation avec des investisseurs souhaitant participer au capital de votre entreprise.

Ces structures peuvent être publiques, privées, rattachées à de grandes entreprises ou à des collectivités locales. Vous pouvez candidater sur les sites gratuits proposant des annuaires d’incubateurs, pour vous faire accompagner dans la réalisation de votre projet entrepreneurial.

Solliciter l’aide des business angels

Les business angels sont des personnes physiques, généralement d’anciens cadres supérieurs ou entrepreneurs, souhaitant investir dans les entreprises innovantes. En plus de vous fournir des fonds financiers, les business angels vous apporteront également des conseils opérationnels, et un carnet d’adresses bien chargé. Qu’ils soient en groupe ou seul, les business angels ont la capacité de financer des projets allant parfois jusqu’à plus de 1 000 000 €. 

De plus, ces derniers restent généralement minoritaires au capital de la société, avec une part inférieure à 20 %. Cependant, ils peuvent participer activement à la vie de l’entreprise ainsi qu’à la prise de décisions. Leur but étant d'accroître leur patrimoine à travers leurs investissements, les business angels peuvent bénéficier d’une réduction d’impôt, comme toutes les personnes physiques qui investissent dans une société.

Toutefois, pour bénéficier de l’appui financier des business angels, il va falloir que votre projet de création de société recèle un fort potentiel de croissance. En effet, au cours de la sélection du projet, les business angels se focalisent sur la probabilité de réussite et le potentiel de croissance et de rentabilité du projet à terme. Comme pour les banques, préparez donc un dossier solide !

ESSAI GRATUIT