Comment bien tenir sa comptabilité de trésorerie ?

La comptabilité de trésorerie permet de suivre l’activité de l’entreprise. Elle enregistre au cours de la vie de l’entreprise tous les encaissements et les décaissements réalisés ainsi que la nature de ces opérations. 

Tenir une comptabilité de trésorerie permet de se rendre compte à un instant T de la santé d’une entreprise et de sa bonne ou mauvaise gestion.

La comptabilité de trésorerie n’est pas un exercice facile. De nombreuses règles viennent se glisser aux différentes étapes des enregistrements des opérations. Laissez-nous vous guider dans ce parcours

Sommaire

 

1. Qui est concerné par la comptabilité de trésorerie ?

Il faut être vigilant sur le choix de sa comptabilité, toutes les entreprises ne peuvent pas avoir recours à la comptabilité de trésorerie. Avant tout il faut bien distinguer les types d’activité, une micro-entreprise relève soit :

  • du BNC (Bénéfices Non Commerciaux) qui regroupe les achats et les ventes, la fourniture de logement et de nourriture, les prestations de services commerciales et artisanales ; 
  • du BIC (Bénéfices Industriels et Commerciaux) qui se réfère aux professions libérales ou aux indépendants qui exercent un art ou une science (avocat, médecin, consultant, traducteur…). 

La comptabilité de trésorerie ne peut être utilisée que par les entreprises qui dépendent du BNC et certaines petites entreprises relevant du BIC. Dans le deuxième cas, il s’agit uniquement des entreprises « placées de plein droit ou sur option au régime réel simplifié d’imposition » (cf. article L123-25 du code de Commerce).

Dernière précision, si une entreprise qui relève du BNC est soumise à un régime de déclaration contrôlée, elle est dans l’obligation d’avoir recours à une comptabilité de trésorerie. Maintenant que ces détails juridiques sont derrière nous, concentrons-nous sur l’utilisation de la comptabilité de trésorerie !

New call-to-action

 

2. Quelle est la différence entre la comptabilité d'engagement et la comptabilité de trésorerie ?

Vous l’avez compris, si votre type d’activité vous le permet vous pouvez opter entre deux types de comptabilité : la comptabilité de trésorerie et la comptabilité d’engagement. Dans les deux cas, ces méthodes de comptabilité visent à enregistrer les flux financiers de l’entreprise.

 

2.1 - La comptabilité de trésorerie

La comptabilité de trésorerie est une méthode plus légère que la comptabilité d’engagement. Le nombre d’écritures comptables est limité ce qui présente un double avantage :

  • Vous gagnerez un temps significatif ; 
  • Vous limiterez vos dépenses (honoraires d’expert-comptable).

Cette méthode de comptabilité ne prend pas en compte les créances clients et les dettes fournisseurs ce qui la rend une nouvelle fois plus simple à utiliser que la comptabilité de trésorerie.

Si la comptabilité de trésorerie présente de nombreux avantages d’utilisation au quotidien, elle renvoie cependant une image moins fidèle de l’entreprise. Elle ne permet pas de traduire en langage comptable la position de l’entreprise en ce qui concerne les créances et les dettes.

Par ailleurs l’enregistrement de la TVA est rendu légèrement plus complexe avec cette méthode. En effet, les entreprises qui calculent TVA d’après les débits (et donc généralement au moment de la facturant) ne pourront pas se fier à leur trésorerie qui elle est calculée au moment de l’entrée ou de la sortie du flux.

 

2.2 - La comptabilité d’engagement

La comptabilité d’engagement nécessite, comme son nom l’indique d’enregistrer tous les engagements donnés et reçus par l’entreprise. Elle distingue donc le moment où l’engagement est pris et le mouvement de trésorerie. Elle prend donc en compte également les créances et les dettes pour lesquelles l’opération a été établie mais non payée.

C’est une méthode de double enregistrement qui permet de renvoyer une image fidèle de l’activité de l’entreprise à un moment précis. Avec ce type de méthode, une analyse plus fine de l’entreprise peut être réalisée (délai de paiement par client, par fournisseur). Pour certains secteurs, ce type d’analyse est indispensable pour optimiser les performances de l’entreprise. 

Cependant, la comptabilité d’engagement nécessite une écriture comptable beaucoup plus lourde. Pour chaque opération deux écritures sont indispensables : l’établissement de l’opération et le paiement de l’opération. Elle demande donc plus de temps et plus de moyens dans le cas où l’entreprise a recours à un expert-comptable.

 

3. Comment tenir une comptabilité de trésorerie ?

Tenir une comptabilité de trésorerie n’est pas une mince affaire et demande un certain temps. Il faut s’astreindre à une méthode rigoureusement suivie tout au long de l’année. Chaque opération doit être enregistrée dans le livre comptable et doit avoir deux pièces justificatives : la facture et le relevé bancaire.

Comptabilité de trésorerie

 

Nous vous proposons une méthode qui fonctionne à tous les coups pour bien tenir votre comptabilité de trésorerie :

(1)   Trier méthodiquement vos factures (par ordre chronologique en leur donnant à chaque fois un numéro). La facture, pour être valable, doit préciser l’émetteur, le destinataire, la date, le montant, la nature de la prestation et le mode de règlement ; 

(2)   Ajouter à chaque fois le relevé de banque relatif à la facture (indiquer sur ce relevé de banque le même numéro que sur votre facture) ;

(3)  Utiliser toujours ce même numéro quand vous enregistrez comptablement l’opération dans votre logiciel.

 Ainsi chaque opération aura son numéro à la fois pour la facture, le relevé bancaire ainsi que dans le logiciel de comptabilité. Il sera plus simple, pour vous, de vous y retrouver. Pensez à enregistrer vos opérations dans l’ordre chronologique !

 

4. Quelles sont les opérations de trésorerie ?

La comptabilité de trésorerie reflète les mouvements de flux de trésorerie du compte en banque de l’entreprise. On distingue donc deux types d’opération : les encaissements et les décaissements.

Les encaissements renvoient aux entrées de flux, c’est-à-dire aux montants reçus par l’entreprise en échange d’une contrepartie. Cela peut être par exemple l’encaissement du paiement d’une vente.

Les décaissements se réfèrent aux sorties de flux du fait de l’activité de l’entreprise, c’est donc l’enregistrement d’une charge. Cela peut être des achats, le paiement d’une prestation, le paiement d’un fournisseur.

ACCÉDER AU MODÈLE

 

5. Pourquoi est-ce important de tenir une comptabilité de trésorerie ? 

Tenir une comptabilité de trésorerie est indispensable pour une entreprise et présente de nombreux intérêts.

 

5.1 - Rendre compte des performances de l’entreprise

La comptabilité de trésorerie renvoie une image fidèle de l’état de l’entreprise à un instant donné et permet donc d’analyser ses résultats. Quelles sont mes dépenses les plus importantes ? Quels sont mes meilleurs clients ?

C’est également un excellent moyen de rassurer vos potentiels investisseurs ou votre banque lors d’une demande de financement. Si votre comptabilité est tenue rigoureusement, vous inspirez confiance et vous parviendrez à les convaincre plus facilement. En effet, les investisseurs potentiels pourront se rendre compte facilement de la bonne gestion de l’entreprise ainsi que de ses perspectives de croissance.

  

5.2 - Prendre des décisions

Sans une comptabilité de trésorerie minutieusement tenue, il est impossible d’entreprise d’identifier les sources de problèmes potentielles. En ayant une vision claire de la situation, l’entreprise pourra prendre les décisions nécessaires pour couper des coûts, développer son activité, changer de prestataires, etc.

 

5.3 - Anticiper

Une comptabilité de trésorerie bien tenue est une base indispensable pour réaliser des projections fiables de l’activité. Si les ventes augmentent de x%, de combien aurais-je besoin de trésorerie ? Si je change de fournisseur, quel impact cela va-t-il avoir ?

Une comptabilité à jour permet d’identifier des problèmes en amont pour éviter des répercussions trop importantes sur votre activité. Elle permet d’anticiper de potentielles difficultés et d’affiner la stratégie de développement de l’entreprise. Avoir une vision claire de sa trésorerie vous évitera de vous retrouver en manque de liquidité lors de l’exercice de votre activité.

 

6. Comment Fygr peut vous aider à tenir votre comptabilité de trésorerie ? 

Il existe plusieurs manières de gérer sa comptabilité de trésorerie. Vous pouvez la tenir vous-même si vous vous en sentez capable et que vous avez les compétences requises mais cela prend du temps. Vous pouvez l’internaliser en employant quelqu’un mais cela peut s’avérer assez onéreux. Il est également possible de l’externaliser en ayant recours à des experts comptables.

Dans tous les cas, il peut être utile pour vous d’utiliser des outils qui vous font gagner un temps considérable pour suivre votre trésorerie. Par exemple, Fygr propose un outil qui va vous simplifier la vie. Fygr centralise toutes vos banques et tous vos comptes sur une même plateforme ce qui vous permet d’avoir accès à toutes vos informations au même endroit. Vous pouvez également attacher à chaque transaction bancaire le justificatif comptable correspondant. 

Grâce à un outil intelligent et personnalisé vous pouvez obtenir une synthèse de votre activité de trésorerie qui vous permettra d’analyser en un clin d’œil vos résultats. Vous aurez une vision d’ensemble de vos coûts ce qui vous permettra d’identifier rapidement ceux qu’il faut réduire ou les dépenses que vous jugez inutiles.

Mais surtout, Fygr vous permet grâce à un algorithme abouti de construire des flux de trésorerie prévisionnel en un rien de temps. Un degré fin de personnalisation de l’outil vous permettra de faire des projections fiables. Vous n’aurez plus qu’à prendre vos décisions en fonction des résultats !

Si vous souhaitez en savoir plus sur notre outil intelligent destiné à l’amélioration de vos finances, garantissant un gain de temps et de sérénité aux dirigeants d’entreprises, contactez-nous :ESSAI GRATUIT

💌 hello@fygr.io

📞 01 76 50 33 88