Construire mon business plan sur Excel en 5 étapes clés

Si vous êtes dirigeant d’entreprise, que ce soit en création, en reprise, ou en développement, vous devrez réaliser un Business Plan. Ce document est, en effet, essentiel à plusieurs titres : afin de savoir projeter l’évolution de votre activité de façon claire, mais également afin de pouvoir présenter votre projet à d’éventuels investisseurs (banques, fonds d’investissement, business angels, etc.) et de leur expliquer clairement votre stratégie de développement sur le plan financier et sur le plan commercial.

Sommaire

L’établissement d’un Business Plan passe par plusieurs étapes : vous devrez non seulement déterminer votre plan d’action (les objectifs fixés, la stratégie établie, les délais, etc.), mais également votre modèle économique

Vous l’aurez compris, l’établissement du BP peut être perçu comme un exercice difficile pour les entrepreneurs, mais est absolument indispensable au lancement d’une activité. Pour vous aider à y voir plus clair, nous vous expliquons comment construire simplement votre Business Plan sur Excel.

Business-plan-Fygr

1. Définir l'objectif

Définir l’objectif de votre Business Plan est indispensable. Cette étape doit être réalisée en amont de la construction du document.

Le Business Plan peut avoir pour objectif :

  • d’identifier et de mesurer des indicateurs clés comme la rentabilité de votre projet, le seuil de profitabilité, etc. ;
  • de convaincre des investisseurs (banquiers, fonds d’investissement, business angels...) de la viabilité économique de votre projet ;
  • d’évaluer les ressources nécessaires pour le lancement du projet.

1.1 - À qui s'adresse le BP ?

Le Business Plan s’adresse avant tout au dirigeant ou au porteur du projet. En effet, la préparation du BP oblige à poser la réflexion sur un certain nombre d’éléments clés, parmi lesquels : le modèle économique, le modèle de pricing, la structure de coûts, les différentes sources de revenu, etc. Dans cette mesure, le Business Plan constitue une sorte de feuille de route, qui permettra au dirigeant de maintenir une ligne directrice cohérente tout au long de la vie du projet.

Dans un second temps, le BP sera aussi vivement scruté par les potentiels investisseurs. C’est en effet l’un des documents qu’il faudra absolument pouvoir présenter à votre banquier pour le convaincre de vous accorder un prêt. Le BP devra donc inclure un récapitulatif des capitaux et investissements, et convaincre sur la capacité d’autofinancement de remboursement. 

D’une manière générale, le Business Plan pourra être transmis à tous les investisseurs que vous démarcherez pour obtenir un investissement, une aide financière ou une subvention : il doit donc présenter votre projet sous son meilleur angle (tout en restant réaliste) pour convaincre l’investisseur.

Investisseurs-fygr

 

1.2 - De quels types de tableaux ai-je besoin ?

 

Le Business Plan doit comporter plusieurs tableaux financiers – d’où l’intérêt de le réaliser sur un tableur comme Excel. Il doit obligatoirement comporter les deux tableaux suivants : 

  • un compte de résultat prévisionnel, qui présente les charges prévisionnelles et le chiffre d’affaires prévisionnel ;
  • un tableau des flux de trésorerie, qui présente les encaissements et décaissements prévisionnels. 

En fonction du besoin défini, le Business Plan peut également inclure les éléments suivants :

  • un bilan prévisionnel, qui présente les actifs et passifs prévisionnels ;
  • un plan de financement, qui permet de chiffrer le projet en listant les besoins à financer et les ressources financières. 


Afin de démarrer la préparation de mon Business Plan, la première étape consiste donc à définir l’architecture de chacun de ces tableaux auxquels je souhaite aboutir in fine.

 

2. Créer l'architecture des tableaux que je souhaite obtenir

Pour construire son BP sur Excel, il faut d’abord visualiser les différents tableaux que vous souhaitez obtenir. Vous pouvez commencer par les réaliser à la main ou par vous inspirer de modèles existants, avant de reporter l’architecture des tableaux sur Excel. Lorsque vous créez l’architecture des tableaux financiers de votre BP sur Excel, vous devez y faire figurer les différentes lignes. 

Le compte de résultat prévisionnel, par exemple, comporte plusieurs colonnes correspondant aux mois et aux années et plusieurs lignes :

  • les lignes correspondant aux recettes prévisionnelles (prestations et produits vendus, subventions) ainsi que le total ;
  • les lignes correspondant aux dépenses prévisionnelles (charges d’exploitation, charges externes, TVA prévisionnelle, etc.) ;
  • le résultat d’exploitation correspondant au total des charges moins le total des dépenses ;
  • le résultat de l’exercice après déduction des impôts et taxes.

Évidemment, libre à vous d’inclure un niveau de détails supplémentaire en fonction de vos besoins. Vous pouvez par exemple classifier vos différents coûts par typologie de dépenses : marketing, sales, opérations, IT, etc.

Le tableau des flux de trésorerie contient quant à lui souvent les détails et sous-totaux des encaissements et des décaissements, ainsi que le solde de trésorerie.

Pour le bilan, les lignes correspondent au détail des actifs et des passifs, avec les totaux, et les éventuelles sous-sections de détails.

Le plan de financement reprend le détail des besoins et ressources initiaux. Les lignes sont le détail des besoins, le détail des ressources, avec les sous-totaux et le solde de trésorerie (ressources – besoins).

documents-fygr

3. Créer les dépendances entre mes onglets

Il est conseillé, pour y voir plus clair, de consacrer un onglet par tableau financier. Vous aurez besoin de reprendre des chiffres d’un tableau dans les tableaux suivants : il faudra donc établir des dépendances entre les onglets.

Par exemple, il est souvent conseillé de reprendre le résultat net calculé à la fin du compte de résultat dans le tableau de flux de trésorerie. Plutôt que de tout reporter à la main, créer des dépendances entre les onglets vous permettra d’automatiser cela pour gagner du temps et surtout d’éviter les erreurs et les oublis lorsque vous effectuerez des modifications dans votre Business Plan. N’oubliez pas, le Business Plan est un document qui doit pouvoir vivre dans le temps, et les modifications d’hypothèses doivent impacter de façon cohérente l’ensemble du BP sans nécessiter de manipulations manuelles systématiques. 

 

4. Créer les onglets d'hypothèses

Il faut garder en tête que tous ces tableaux financiers sont des tableaux prévisionnels. Ce sont donc des estimations de dépenses, recettes, besoins, ressources, flux de trésorerie, etc. Vous ne pourrez donc pas prévoir précisément le montant exact de chaque ligne, sur chaque mois ou année. 

Il est donc d’usage, lorsque l’on établit son BP, d’émettre tout un ensemble d’hypothèses pour chaque tableau financier, avec éventuellement différentes options pour chaque hypothèse : standard, pessimiste, optimiste. 

Ces différentes hypothèses vous permettront d’analyser divers scénarios afin d’anticiper au mieux et de présenter un Business Plan le plus réaliste possible. 

Pour mieux comprendre l’utilité des hypothèses, imaginez que vous présentiez une seule version de vos tableaux financiers sur les 3 années à venir à votre banquier : celui-ci vous demandera si vous serez capable de rembourser l’emprunt dans l’hypothèse où vos recettes sont moins élevées que ce que vous avez prévu. Avec un système d’hypothèses bien préparé en amont, vous serez en mesure de changer les chiffres très facilement, et de présenter les résultats du calcul instantanément à votre banquier. 

Un outil comme Excel permet de créer des onglets d’hypothèses. Vous trouverez de nombreux tutoriels sur le Web pour effectuer cette étape.

New call-to-action

5. Créer les formules de calcul sur les différentes lignes des différents tableaux

La dernière étape de la construction du Business Plan sur Excel consiste à créer les formules de calcul au niveau des différents tableaux. Ces formules peuvent être simples (par exemple, résultat d’exploitation = total des charges - total des dépenses), comme elles peuvent être plus complexes. Mais une fois que vous aurez créé vos formules, vous réutiliserez toujours la même architecture et vous gagnerez un temps considérable sur l’établissement de vos tableaux financiers !

 

ESSAI GRATUIT

 

💌 hello@fygr.io

📞 01 76 50 33 88