Comment construire un business plan ?

Pour obtenir une aide financière professionnelle, il faut savoir convaincre ses investisseurs, les établissements de crédit ou les organismes subventionneurs. 

Alors que ces derniers refusent la majorité des requêtes, il s’avère primordial de monter un dossier de financement fiable, fondé sur un Business Plan solide. Qu’est-ce qu’un Business Plan ? Comment le construire ? Nous récapitulons tout ici !

Sommaire

C’est quoi un Business Plan ? 

Construire un bon Business Plan est l’étape indispensable pour obtenir un financement professionnel, que ce soit un prêt bancaire, un investissement au capital ou encore une subvention. 

Puisque dans la plupart des cas, l’organisme qui va financer le projet attend un remboursement ou un retour sur investissement, un Business Plan ambitieux et convaincant permet de mettre toutes les chances de son côté.

Le Business Plan présente en quelques pages votre projet (création d’entreprise, développement d’une activité, etc.) et détaille le business model :

  • Quelle sera la stratégie adoptée ?
  • Quelles sont les caractéristiques des produits ou services proposés ?
  • Quelle est la clientèle ?
  • Quel est l’état de la concurrence sur votre marché ? 
  • Etc. 

Si ce document démontre la crédibilité du projet et le sérieux des porteurs, il permet aussi aux financiers de mieux apprécier les chances de réussite du dossier et  d’estimer sa rentabilité à court et moyen termes grâce aux prévisions financières pour les premières années d’activité.

New call-to-action

 

De quoi est constitué un bon Business Plan ? 

 Le business plan est un document essentiel qui présente l’ensemble des aspects d’un projet et détaille en profondeur le business model

Au-delà de permettre au financeur potentiel d’étudier le projet dans sa globalité (le concept, le marché, la stratégie, l’équipe et bien évidemment sa partie financière et sa rentabilité prévisionnelle) le business plan permet d’évaluer la qualité de l’équipe fondatrice.

FYGR - Blog illustrations (3)-1

 

1. Un Executive summary (résumé)  

Tout d'abord, le Business plan doit inclure une présentation succincte du projet, visant à donner du contexte, crédibiliser l’entrepreneur, et démontrer la viabilité du projet. 

L’Executive Summary constitue la partie du Business Plan que l’investisseur parcourra en premier. Cette partie doit ainsi être particulièrement soignée, claire et agréable à lire.

L'Executive Summary doit présenter le produit ou le service proposé. Sans trop entrer dans les détails, il s’agit à ce stade de susciter l’engouement en expliquant les raisons du succès du projet et le marché ciblé. Il est intéressant de montrer en quoi le projet se différencie de la concurrence et améliore l’expérience client.

L'Executive Summary doit évoquer les chances de réussite du projet et ses objectifs économiques. Les prévisions financières concises doivent apparaître. Généralement, il s'agit de présenter les résultats escomptés sur les trois prochaines années. 

L'Executive Summary présente succinctement les membres de l’équipe, leur fonction, leur expérience et leurs atouts. Enfin, il est primordial de définir les besoins et attentes liés au dossier de financement. Quel est le but de ce Business Plan ? Obtenir une aide financière, un prêt, une place en incubateur ?

 

2. La présentation du marché, du business model et de la stratégie

L’Executive Summary laisse ensuite place à une présentation détaillée des produits ou services en projet. Il faut alors les décrire et évoquer, entre autres, leurs caractéristiques techniques, leurs prix de vente, le processus de développement / fabrication. 

Cette partie du Business Plan s’appuie, de préférence, sur une étude de marché fiable permettant d’identifier la clientèle cible et les différents canaux de distribution. Cette étude rassure les établissements prêteurs quant à la capacité de rembourser l’emprunt, ou de retour sur investissement.

Il s’agit ensuite d’évoquer la stratégie, claire et ambitieuse, qui sous-tend le projet. Quelle est la philosophie, la logique derrière le projet ? Quelle présence géographique à terme ? Quel objectif final ?

 

3. La présentation du porteur de projet et le cadre légal

Le Business Plan permet enfin de présenter en détail les porteurs de projet et les équipes. On évoque alors l’identité, le parcours, la formation, les compétences et rôles au sein de la structure. 

En plus d’apporter de la crédibilité au projet, cette partie permet bien souvent de capter l’attention des investisseurs avec du storytelling. Il est par exemple intéressant d’expliquer l’engagement, la philosophie ou encore la détermination des porteurs de projet. Comment est née l’idée de départ du projet ? Quel est l'événement ayant conduit à la création de l’entreprise ?

Il s’agit également d'évoquer le cadre légal. Quel est le statut juridique retenu ? Quelle est la composition de l’actionnariat et comment sont composées les équipes de directions et potentiels conseillers extérieurs ?

 

4. Le montage et le prévisionnel financier 

Les prévisions financières recensent les capitaux indispensables pour lancer le projet : c'est le plan de financement initial. Il faut donc déterminer les besoins liés au projet et les ressources nécessaires.

Les prévisions financières ont également pour but de recenser tous les encaissements et décaissements de l'entreprise et estimer un budget prévisionnel. Cette étude prévisionnelle de la trésorerie est généralement très détaillée sur les premières années de vie du projet, elle permet de rassurer les investisseurs quant à la faisabilité du projet et les opportunités de retour sur investissement. 

Dans la partie "encaissements", il convient notamment de faire apparaître, entre autres, les ventes, les apports en capital, les subventions, les emprunts. Dans la partie "décaissements" apparaissent les achats de marchandises, les loyers, les charges et autres frais, les impôts et cotisations sociales, les salaires, etc.

Ces hypothèses permettent alors de créer un compte de résultat et un bilan prévisionnel. L’investisseur portera une attention particulière à certains postes de ces états financiers, comme le chiffre d'affaires et le résultat net.

Avant d’accorder un prêt ou un investissement en capital, des investisseurs peuvent porter une importance particulière à certains indicateurs spécifiques, comme le seuil de rentabilité ou la capacité d’autofinancement (CAF), par exemple.

 

Comment construire le Business Plan à partir d’un modèle PDF ?

 

Un dossier de financement bien ficelé doit intégrer un certain nombre de documents importants en plus du business plan et de l’étude de marché. 

Pour faire un bon business plan, il faut ainsi ajouter les éléments juridiques et d’identification de l’entreprise. Il s’agit par exemple de ses statuts à jour, sa forme juridique, son adresse d’implantation et d’exploitation, un extrait Kbis, un justificatif de domiciliation, etc.

En pratique, le format PDF est surtout utile pour la version finale de votre business plan. Tant qu’il y a des modifications à apporter, il est préférable d’éviter ce format qui est plus difficilement modifiable.

Nous vous conseillons de réaliser la présentation de votre projet sur Powerpoint ou Google Slides, ou encore sur un éditeur de texte, de type Word ou Google Docs. Les tableaux financiers prévisionnels doivent préférablement être construits sur Excel ou Google Sheets. Ainsi, tant que le Business plan n’est pas finalisé, il est toujours possible d’y apporter des modifications. 

Lorsqu’il s’agira de partager votre business plan avec des partenaires, le format PDF sera le plus adéquat. Ce format permet en effet de partager facilement le document en pièce jointe des emails. Grâce à son caractère non-modifiable, il est possible de commenter le document, sans en modifier le contenu. Personne ne peut donc apporter une modification par erreur sur le business plan.

 

Présenter un Business Plan complet, explicite et bien argumenté augmente sensiblement vos chances d’obtenir votre financement professionnel, crédit bancaire ou prise de participation. 

Si un bon Business Plan s’avère être le meilleur moyen pour convaincre les banques, investisseurs en capital ou organismes subventionneurs d’investir dans votre projet, la qualité de votre projet est essentielle. Présenter un projet rentable, solide et dont les risques sont mesurés est en effet un facteur de réussite important.

Vous pouvez télécharger un modèle Excel gratuit de Business Plan directement sur Fygr. 

Fygr est une excellente alternative à Excel afin de vous aider à construire facilement votre prévisionnel de trésorerie. 

Si vous souhaitez en savoir plus sur notre outil intelligent destiné à l’amélioration de vos finances, garantissant un gain de temps et de sérénité aux dirigeants d’entreprises, contactez-nous :

ESSAI GRATUIT

💌 hello@fygr.io

📞 01 76 50 33 88